Contrats de Génération : le SDI réservé

Réserver les CG aux entreprises de moins de 300 salariés constitue un signe encourageant de la prise en compte par le gouvernement de besoins différenciés selon la taille des entreprises.

Le SDI exprime par ailleurs sa satisfaction quant à la mise en place d’un dispositif spécifique pour la transmission des entreprises artisanales, bien qu’il soit possible de s’interroger sur l’exclusion des commerces.

Pour autant, le SDI rappelle qu’il n’existe aucun point commun managérial entre une TPE et une entreprise de 300 salariés.
En moyenne, une TPE emploie trois salariés. Mais plus d’une sur trois ne compte qu’un seul salarié et plus de la moitié ne compte qu’un ou deux salariés.

Dans ce contexte, le problème essentiel des TPE, lesquelles représentent autant d’emplois que les entreprises de 20 à 300 salariés, est moins la gestion prévisionnelle de l’emploi que le poids des charges.

Le seul moyen de motiver les TPE et des les intégrer dans un mouvement d’embauches est une réflexion sur le coût du travail et non la mise en place d’un dispositif séduisant sur le principe mais d’application hasardeuse au sein des TPE.
 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin