Les aides aux entreprises sans intérêts pour les TPE

Conformément au sondage réalisé par le SDI auprès de 1080 TPE en avril 2012, 80% des TPE encore en activité après cinq ans n’avaient bénéficié d’aucun soutien financier à la création d’entreprise.

La question essentielle d’un chef d’entreprise exprimant un besoin de développement, très loin devant les aides financières qu’ils considèrent comme opaques et inaccessibles, est l’accompagnement juridique et de gestion dont il pourrait bénéficier.

Lors de son audition par la mission d’information sur les aides aux entreprises, le SDI a souligné qu’il n’existait pas de problème de création d’entreprise en France, mais un problème de création et de développement d’entreprises pérennes et de croissance.

Le SDI a en conséquence proposé la mise en place d’un « passeport d’entreprise » destiné à valoriser le parcours du chef d’entreprise faisant l’objet d’un suivi juridique et de gestion, passeport qui pourrait être produit auprès des établissements bancaires, des fournisseurs, et des société d’affacturage.

Ce projet pourrait être piloté par les chambres consulaires dans le cadre de leur mission de service public d’information, d’orientation et de soutien aux entreprises, en lieu et place de leur rôle actuel de prescripteurs de services payants.

 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin