Ouverture dominicale : le choix de la diversité commerciale

La règle du repos dominical et ses innombrables dérogations nationales et/ou locales, en fonction des secteurs d’activités et des zones géographiques, constituent un ensemble hétéroclite de règles sujettes à interprétations extensives au sein desquelles les grandes surfaces tirent seules leur épingle du jeu.

Après avoir largement paupérisé la densité des commerces de proximité par la création de centre commerciaux périphériques, les enseignes ont évolué vers une stratégie d’implantation en centre ville.

Elles entendent désormais capter définitivement la clientèle par des ouvertures non-stop, au constat que les commerces de proximité ne seront pas en capacité de répondre à cette nouvelle concurrence.

La question sociétale soulevée par le travail dominical recouvre un choix économique entre l’uniformisation des modes de distribution et le maintien de leur diversité.

En se prononçant contre l’ouverture dominicale, le SDI fait le choix de la diversité commerciale au service du consommateur dans le cadre d’une concurrence saine et loyale.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin