Primes aux salariés : l’ingérence de l’Etat dans la gestion des entreprises

En confirmant le projet de versement d’une prime par les employeurs du secteur privé à leurs salariés, Nicolas Sarkozy exige des entreprises les augmentations de rémunération qu’il refuse aux fonctionnaires. Les entreprises ne peuvent accepter ce que l’Etat ne peut se permettre.Les éléments de contraintes salariales (SMIC, minimums conventionnels) et les charges afférentes pèsent suffisamment sur les entreprises sans que de nouveaux éléments obligatoires ne viennent s’y ajouter.

Les TPE, comme les autres entreprises, sont suffisamment adultes pour fixer les éléments de rémunération, primes incluses, en lien directe avec leurs collaborateurs.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin