TVA sociale : priorité aux bas salaires

Selon le SDI, afin que la baisse des charges induites par la mise en place d’une TVA sociale soit efficace pour l’emploi, elle devrait avant tout être concentrée sur les bas salaires.

L’objectif consisterait en une extension des allègements Fillon à un niveau supérieur à celui de 1 SMIC pour le porter, par exemple, à 1,1 SMIC, voire plus en fonction des marges de manœuvre dégagées.

Au sein des TPE, renforcer l’allègement du poids des charges sur les salaires ne pourrait qu’avoir un effet positif sur l’emploi, sachant notamment que les TPE sont à la fois les plus réactives et les plus sensibles à ce type de mesure.

Pour autant, les artisans et commerçants marquent leurs très fortes inquiétudes quant aux conséquences sur une consommation déjà en forte baisse, d’un nouveau relèvement de la TVA, après celui de la TVA réduite.
 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin