Fonds de solidarité – Le SDI en demande plus aux assurances pour élargir le nombre de TPE bénéficiaires

Le dispositif de soutien aux chefs d’entreprises artisanales, commerciales, libérales et responsables de TPE dévoilé par le gouvernement est nettement insuffisant

à couvrir l’intégralité des situations concrètes vécues par les milliers de professionnels soutenus par le SDI depuis le début de la crise inédite du Covid-19.

Le point d’achoppement essentiel porte sur la condition tenant au niveau de 70% de perte de chiffre d’affaires pour les activités non tenues à une fermeture obligatoire. 

Pour le SDI, il ne doit être fait aucune distinction entre les entreprises fermées de droit (par décret) et celles fermées de fait, faute de clients et/ou en raison de la fermeture des fournisseurs.

Une contribution légitime des compagnies d’assurance à hauteur de 1 milliard d’euros permettrait de doubler le nombre d’entreprises éligibles, notamment celles dont le chiffre d’affaires a baissé d’au moins 50% au lieu des 70% retenus.

Une telle mesure doit rapidement être mise en œuvre afin d’éviter des situations entrepreneuriales et familiales dramatiques avec les effets dominos en chaîne en cas de cessation d’activité.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin