Fiscalité : les candidats a la présidentielle continueront-ils d’ignorer 6 millions de contribuables-electeurs ? 

pexels-nataliya-vaitkevich-6863332

La France compte 6 millions d’entrepreneurs individuels et responsables d’entreprises de moins de 10 salariés. L’analyse des programmes des différents candidats à l’élection présidentielle du 10 avril prochain démontre la méconnaissance des attentes de cette population. 

Marc Sanchez, secrétaire général du SDI à l’origine de l’interpellation du 6 mars dernier parue dans le JDD à l’adresse des candidats à la présidentielle 2022, déclare : 

« Au sein des programmes des candidats à l’élection présidentielle, le sujet récurrent de la fiscalité des entreprises est abordé dans une très large mesure sous le vocable popularisé par les pouvoirs publics de la baisse des « impôts de production ». Or, seules certaines de ces taxes sont en réalité visées, et exclusivement du point de vue des entreprises grandes et moyennes. Par ailleurs, certains candidats proposent des mesures plus ciblées sur les petites entreprises, cette fois-ci sous l’angle de l’IS (Impôt sur les Sociétés). C’est oublier que 80% des entrepreneurs individuels et dirigeants de TPE ne sont pas soumis à cet impôt mais s’acquittent de cette contribution fiscale directement au niveau de leur foyer sous la forme d’IR (Impôt sur le Revenu). D’autres charges fixes assimilables à des impôts de production (CFE – Cotisation Foncière des Entreprises, TLPE – Taxe Locale sur la Publicité Extérieure, Taxe Foncière,…) qui pèsent lourdement sur les capacités de développement de nos TPE sont bien souvent totalement ignorées. Cette connaissance de la fiscalité qui pèse sur les capacités d’investissement et d’embauche des 6 millions d’entrepreneurs de proximité qui irriguent l’ensemble du territoire donnerait un fort effet de levier au principe de relocalisation et in fine d’autonomie vers lesquels nous tendons actuellement. » 

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Partagez cet article